Les FRAC en 2021 : laboratoires d’innovation ?

En cette période de fermetures à répétition, les Frac se retrouvent, comme toutes les institutions culturelles françaises, dans une situation inédite : sans public ! Rappelons que ces Fonds régionaux d'art contemporain ont parmi leurs missions essentielles, la diffusion de leurs collections respectives et la sensibilisation de tous les publics à la création émergente.

Les 23 FRAC ont toujours fait preuve d’originalité dans leurs pratiques de médiation culturelle, de pédagogie, de scénographie des expositions.
Toutes ces missions se retrouvent fortement impactées depuis plus d’un an.

Derrière les portes closes, de nombreuses équipes de FRAC ont su faire preuve de créativité : de belles initiatives et innovations se sont déployées. Certaines transformeront en profondeur les modes de fonctionnement des FRAC.

La médiation culturelle en effervescence


Le secteur de la médiation culturelle est un des premiers touchés. Comment faire découvrir les œuvres dans des lieux fermés ? Il suffit parfois de téléphoner ! Le FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA a développé un concept efficace : « Une œuvre au bout du fil ». Lors d’un rendez-vous téléphonique, un médiateur discute des œuvres avec vous, dans un rapport intimiste singulier.

Au FRAC Bretagne, le pôle médiation a redoublé d’énergie et de créativité. Au programme : « radio BZZZZZH », podcasts, vidéos pour enfants, défi participatif de création de bande-originales des œuvres de la collection.

Un coup de cœur particulier pour le titre du projet de médiation numérique « Livreurs d'art », en référence aux nombreux livreurs qui sillonnent les rues désertes pendant le confinement !

Visuel du projet de médiation « Livreurs d’art », Frac Bretagne, 2021
Visuel du projet de médiation « Livreurs d’art », Frac Bretagne, 2021

En plein confinement s’est tenue l’exposition « les Vitrines du Frac », à découvrir le temps d’une promenade le long de la façade du FRAC Franche-Comté. Le service des publics à créé une forme de médiation « ouverte qui ne soit pas que de l’information ou de la présentation d’œuvres mais qui prenne en compte le regard et la réflexion des visiteurs ».

Une vidéo de médiation micro-trottoir disponible sur Youtube a été réalisée depuis l’extérieur du FRAC, autour des onze œuvres présentées dans les Vitrines.

Vue des Vitrines du Frac, Frac Franche-Comté, 2021. Photo : Nicolas Waltefaugle
Vue des Vitrines du Frac, Frac Franche-Comté, 2021. Photo : Nicolas Waltefaugle

Le FRAC Normandie Rouen entièrement virtualisé


Incroyable prouesse technologique : à l’occasion de l’exposition « Deux scénarios pour une collection », l’espace du Frac Normandie Rouen a été complètement digitalisé par la société régionale Octopus 3D. Rien à voir avec une visite virtuelle sur Google Arts, le niveau de détail ici est à couper le souffle. Delphine Hébert, chargée de mission de développement d’Octopus 3D, nous explique : « Nous utilisons la technologie 3D Matterport avec une caméra 360 qui offre une très haute résolution photo. Cela permet de créer une copie numérique très précise d’un lieu, ce qu’on appelle « un jumeau digital ». Matterport est une plateforme américaine qui convertit les données en expérience immersive 3D ». La virtualisation de l’espace du Frac Normandie Rouen a pris « une bonne semaine, clé en mains ».

L’atout supplémentaire est l’implémentation, à l’intérieur des lieux virtuels, d’outils médias tels que des vidéos, sons, pdf, livres, brochures, cartels… Au-delà d’une simple visite virtuelle, c’est un « formidable outil pédagogique » nous confie Chloé Palau, Chargée de communication du Frac Normandie Rouen.

Capture d’écran de la visite virtuelle sur le site du FRAC
Capture d’écran de la visite virtuelle sur le site du FRAC

Les FRAC bougent et se renouvellent !


Le Fonds régional d’art contemporain-artothèque Nouvelle-Aquitaine
va prendre place au sein d’une ancienne friche industrielle à Limoges, pour l’automne 2022. Il se dotera de deux outils uniques : une boîte immersive de 36 m2 équipée de technologie de vidéo-projection sur cinq faces. Elle permettra au public d’accéder à la réserve virtuelle des collections des trois Frac de Nouvelle-Aquitaine, mais aussi de découvrir des ateliers d’artistes à 360 degrés. À l’extérieur, le Frac-Artothèque sera équipé d’une façade panoramique connectée, programme numérique ambitieux confié à Cap Sciences Bordeaux (centre de diffusion de la culture scientifique technique et industrielle).

Le Frac Champagne-Ardenne profite de la période pour se renouveler en profondeur… de manière participative ! « Venez inventer l’avenir du Frac avec nous ! » proposent les membres du FRAC. Ainsi, l’appel à participation « What the FRAC ? Bouge ton FRAC ! » invite le public à réfléchir et co-construire le nouveau projet artistique dans une démarche citoyenne.

Visuel réalisé par l’artiste Anaelle Rambaud
Visuel réalisé par l’artiste Anaelle Rambaud

Quelques pistes à explorer pour le futur…

« Le confinement a ouvert de nombreuses pistes que le Frac souhaite maintenir et développer à l’avenir, notamment à l’adresse d’un public plus jeune et incontestablement plus réceptif à ces outils. » nous fait part Chloé Palau, Chargée de communication au FRAC Normandie Rouen.

Cette lancée vers le numérique a ouvert les possibles vers de nouveaux publics et de nouveaux territoires. Si cette démarche se poursuit, l’utilisation d’outils de webmarketing, dans le but de pour récolter les données de ces nouveaux « utilisateurs », serait-elle nécessaire ?

Cette période a également décalé les missions au sein des équipes. Virtuellement parlant, où est la frontière entre la médiation culturelle, les services des publics, la communication ou encore la pédagogie ? Faudrait-il allouer un vrai budget consacré au numérique et à l’innovation ?

Dans ce cas-là, vaudrait-il mieux développer les compétences des équipes en interne ou bien créer des collaborations avec des artistes ou entreprises régionales ? De multiples contenus vidéo et audio ont été créés en ligne. Quid des archives numériques ? Le site Plateform qui regroupe, entre autres, les collections et actualités des 23 FRAC, pourrait-il avoir vocation de centraliser ces productions numériques ?

 

Autant de défis et de pistes à explorer sur le long terme à l’aube de la réouverture des FRAC.