La virtualisation à l’œuvre dans les musées sous COVID

Le 26 mars, le Louvre a mis en ligne la base de données de plus de 480000 œuvres de ses collections. Derrière les portes closes du musée, les œuvres continuent d’exister ; elles se « virtualisent » et s’offrent au plus grand nombre sur la toile.

Les musées français s’exposent frénétiquement en ligne. Ils innovent. De nouveaux projets et acteurs émergent autour des collections nationales. Cette période de numérisation hyperactive fera-t-elle émerger un changement profond et durable de l’offre muséale ?

 

Le Louvre, passionnément, à l’infini !

 

Collections.louvre.fr, ou de son petit nom plus littéraire la base Collections, est une plateforme qui regroupe plus de 480000 œuvres du plus grand musée du monde.

Elle marque une étape cruciale dans l’histoire du musée. Les œuvres sont rassemblées dans un lieu unique (virtuel), où qu’elles soient physiquement : exposées dans les salles du Louvre ou du musée Delacroix, dans les jardins, dans des institutions en France ou à l’étranger, conservées en réserve du musée ou du nouveau centre de conservation à Liévin.

Cette Collection ravira bien évidemment les chercheurs et afficionados du musée.

À cette occasion, le site Internet louvre.fr se transforme et devient plus contemporain, avec une belle part donnée aux images fixes et animées, une volonté immersive.

 

Les musées en hyperactivité numérique


Pour pallier la fermeture des salles d’exposition, le personnel des musées redouble d’inventivité pour maintenir un lien avec son public.

Au menu des innovations principales, voici une liste non exhaustive :

- Visites virtuelles des collections permanentes ou d’expositions temporaires (Quai Branly, RMN-Grand Palais, Musée de Lodève)

- Live d’évènements (Palais de Tokyo, Fondation Cartier, MAMAC de Nice)
- Enregistrement de podcasts et/ou de web-séries (Fondation Giacometti, Musée Guimet, Château de Fontainebleau)

- Création de chatbot (Musée Fabre à Montpellier, Musée des Augustin à Toulouse)

- Réalisation de vidéos façon tutoriels DIY pour jeune public

- Visualisation de certaines œuvres en 3D (Musée Saint-Raymond à Toulouse).

Toutes ces initiatives sont autant de créations d’outils et de contenus qui perdureront sur la toile. Le numérique ouvre des perspectives infinies autour des collections : un réel changement de perception et de consommation des œuvres s’opère.

 

 Les Micro Folies : les chefs-d’œuvre - digitalisés - se déplacent

Une Micro-Folie est un musée numérique. Il peut être créé partout ! Il s'adapte à tous les espaces et il est accessible à tous.

À l'initiative du Ministère de la Culture, et coordonné par La Villette, le cœur du projet est la numérisation en Très Haute Définition des chefs-d’œuvre des prestigieux musées nationaux tels que le Musée d’Orsay ou le Château de Versailles (12 partenaires en totalité pour l’instant).

Avec les technologies 3D et certains dispositifs de réalité virtuelle, le visiteur est plongé au cœur des œuvres, dans des espaces immersifs.

Les initiatives de Micro-Folies se multiplient en France et à l'étranger : la chapelle du Sauveur dans la Creuse s’est reconvertie en musée numérique, l'Institut Français de Beijing accueille un projet traduit totalement en mandarin, une Micro-Folie a investi le tiers-lieu de Colombelles dans le Calvados. 

Avec le concept des Micro-Folies, les politiques culturelles proposent un projet numérique audacieux, destiné à promouvoir la diffusion des chefs-d’œuvre nationaux. 

 

Le plus grand musée virtuel n’est pas un musée

 

Durant cette période de privation de musées, l’application Google Arts & Culture est devenu un acteur incontournable de l’art.

Le projet est né en 2011 avec la collaboration de 17 musées qui avaient autorisé la numérisation 3D (technologie Street View) de certaines de leurs œuvres d’art. On y retrouvait notamment le Metropolitan Museum of Art de New York, le Musée du Château de Versailles, le MOMA ou encore le Musée de l’Histoire de France.

C’est aujourd’hui un mastodonte de l’art, une plateforme qui réunit plus de 2000 institutions culturelles de plus de 80 pays.

Google Arts & Culture propose une pléthore de fonctionnalités ludiques : visites d’exposition à 360°, « Art Selfies » pour découvrir des œuvres qui nous ressemblent, « Pocket Gallery » pour insérer une œuvre en réalité augmentée dans notre smartphone.

Pendant le confinement, Google Arts & Culture continue son déploiement en accueillant toujours de nouvelles collections. Dernière en date, « From Africa to Japan » : œuvres d’art de la collection Jean Pigozzi.

Kandinsky au cœur d’un partenariat prodigieux

Le 10 février, Google Arts & Culture et le Centre Pompidou lancent une exposition multidimensionnelle «Dans l’intimité de Kandinsky» consacrée au peintre. 

Pour l’occasion, Google a numérisé la collection de plus de 3000 œuvres : photos, documents et objets, acquis en 1981 par le Centre Pompidou grâce au leg exceptionnel de Nina Kandinsky.

Une partie de cette exposition en ligne est une expérience immersive, «Play a Kandinsky». Elle est consacrée à la synesthésie de l’artiste, condition neurologique particulière qui lui permettait de percevoir un son et une émotion à partir de chaque couleur et forme.

Ce projet a nécessité deux ans d’élaboration entre les deux partenaires pour parvenir à retranscrire, le plus fidèlement possible, les sensations de l’artiste.

 

Cette période de COVID aura fait émerger des tendances vers le numérique déjà engagées, qui se sont accélérées. Les musées redoublent d’innovation et de création de contenu en ligne.
L’acteur tentaculaire Google Arts & Culture s’impose déjà comme le grand vainqueur de cette virtualisation des musées.
La réouverture des musées ne sera pas la fin du tout numérique, au contraire. À mesure que Google Arts & Culture croîtra, les musées feront face à de nouveaux enjeux et à des dilemmes : innover seul ou collaborer ?

 

 

Documentation

Un article sur les initiatives muséales en contexte de confinement =

www.club-innovation-culture.fr/tour-de-france-re-confinement/

 

Dossier de presse Micro-Folies =

https://static1.lavillette.com//files/8/17/88/@/22569590-micro-folie-dossier-de-presentation.pdf

 
Projet « Play a Kandinsky » =

https://artsandculture.google.com/project/kandinsky


Article sur Google Arts & Culture =

https://www.google.com/amp/www.club-innovation-culture.fr/nouveaux-contenus-partenaires-google-arts-culture-confinement/amp/